1. Responsable
  2. Thématiques

Jérôme Guicheux a obtenu un master « Biologie cellulaire et pathophysiologie » en 1992 et son doctorat en « biomateriaux, biologie cellulaire et sciences de la santé » à l'Université de Nantes en 1997. Il a ensuite effectué son post-doctorat en biologie ostéo-articulaire avec les Professeurs Bonjour et Caverzasio au Centre Médical Universitaire de Genève (Suisse). Il a complété cette formation en travaillant comme chercheur associé dans le laboratoire du Professeur Gabay dans le département de rhumatologie de l'Hôpital Universitaire de Genève.

Il a rejoint l'Université de Nantes et l’INSERM en 2000 comme chercheur attaché, puis est passé directeur de Recherche/Professeur à l’INSERM en 2008. Il était également professeur associé à l'école vétérinaire de Nantes de 2006 à 2010. Jusqu’à fin 2015, il est également directeur adjoint de la Structure Fédérative de Recherche François Bonamy (UMS INSERM-CNRS 016/ FED 4203) regroupant 900 personnes.

Il est actuellement le directeur adjoint du LIOAD UMR 791 (unité d’environ 85 personnes dévolue à l’ingénierie ostéo-articulaire et dentaire) jusqu’à fin 2016. Il en sera le directeur à partir de 2017. Au sein de cette unité, il dirige le groupe STEP dédié à l’ingénierie et à la physiopathologie du squelette (équipe de 35 personnes environ). Ses recherches se concentrent aujourd’hui sur la physiopathologie et la médecine régénératrice du squelette et, plus particulièrement sur le développement des cellules souches et des biomatériaux pour la réparation des tissus ostéo-articulaires incluant le cartilage et le disque intervertébral.

Il est membre du Conseil d'Administration et Trésorier  adjoint de la société française de biologie des tissus minéralisés, membre du Comité consultatif Scientifique et du comité de pilotage de la Faculté d’odontologie de Nantes. Jérôme Guicheux est également Directeur scientifique d’Arthritis R&D, spin-off de la Fondation Arthritis (Association d'intérêt publique à but non lucratif) jusqu’à fin 2015. Il coordonne également le premier réseau national financé par la Fondation Arthritis, dédié aux maladies ostéoarticulaires (réseau financé sur 3 ans et réunissant 7 laboratoires au niveau national). Il est membre du Comité exécutif du FP7/COST NAMABIO dévolu à l'ingénierie osseuse, aux biomatériaux et aux cellules souches.

Il a été membre du comité d’édition du « Journal of Bone and Mineral Research » (2007-2011). Actuellement, il est rédacteur en chef adjoint de "PlosOne" et " Bioceramics Development and Applications ", membre du comité de rédaction de la revue "American Journal of Stem Cells " et reviewer pour plus de 15 journaux internationaux.

Jérôme Guicheux a obtenu plus de 70 contrats de recherche publics et privés. En 2011, il a reçu le prix Victor and Erminia Mescle, attribué par la Fondation française pour la Recherche Médicale pour son travail sur la médecine régénératrice. En 2012, un contrat d’interface hospitalier en recherche translationnelle lui a été proposé par le CHU de Nantes.

Il a également reçu un prix d’excellence scientifique de l’INSERM en 2010, 2011, 2012 et 2013. Il est l’auteur ou le co-auteur de plus de 130 articles dans des revues à comité de lecture (h- index 37 -M index 2, 3482 citations), de 7 brevets et est régulièrement invité à donner des séminaires (64 invitations).

 

jerome.guicheux(at)univ-nantes.fr -02.40.41.29.19

Ce groupe s'articule autour de deux thématiques: une fondamentale qui concerne la physiopathologie des tissus squelettiques et une translationnelle qui vise à développer l'ingénierie tissulaire des cartilages. Laurent Beck (CR1 INSERM, coordonnateur adjoint du groupe STEP) anime la thématique fondamentale de ce groupe. Cette thématique consistera, à l'aide d'approches moléculaires in vitro et in vivo, à déchiffrer le rôle des transporteurs de phosphate, PiT1 et PiT2 dans le développement, la croissance et la physiopathologie du squelette. La partie translationnelle de ce groupe est animée par Jérôme Guicheux (DR INSERM).  Gael Grimandi (PU-PH),  pharmacien et deux chirurgiens vétérinaires, l’un spécialisé en chirurgie équine, Olivier Geffroy (Professeur) et l’autre en imagerie, Marion Fusellier (MC) viennent apporter leurs compétences respectives à cette thématique. L’objectif de cet axe est de mieux comprendre la biologie des cellules souches mésenchymateuses pour proposer ensuite leur utilisation pour la régénération du cartilage articulaire et du disque intervertébral en association avec des biomatériaux injectables développés dans l’axe 1.